Corps étrangers de Cynthia Ozick

Image

Le thème central est l’aliénation des liens du sang, mais plus largement l’aliénation dentitaire.Chaque personnage du roman se heurte à une définition qui le réduit et dont il désire à tout prix s’émanciper : le fils bon à rien, la fille prodigue, la tante célibataire d’âge mûr, la mère impeccable, le père petit-fils de colporteur.

 

C’est comme si chacun abritait en son sein un corps étranger qui correspondrait à l’image que les autres ont de lui.

 

C’est aussi une réflexion sur l’immigration et, plus généralement, le statut de l’étranger.

 

 

 

Advertisements

Leave a comment

Filed under Uncategorized

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s